Démons et merveilles

Démons et merveilles
Vents et marées
Au loin déjà la mer s’est retirée
Et toi

Une suite à inventer

avant de découvrir ici la version de Prévert.

 

Secrètes pierres d’angle

Recopions la légende de cette carte postale en commençant par la dernière lettre, jusqu’à la première. Cela donne enohrnoylserpennabruellivsreub etc.

Une fois la retranscription terminée, voyez et entendez les mots contenus dans cette nouvelle légende. Je vois par exemple « énorme », « serpent » et « bru » ; j’entends « livre » ou « oyé ! ». Et vous ?

Maintenant que vous avez extrait tous ces mots comme de petits objets enfouis dans la terre et que vous les avez nettoyés et reconnus, avec eux écrivez quelque chose, peu importe quoi mais en une seule phrase à nouveau.

Ce peut être une phrase assez longue … et déjà même une histoire.

Puis, vous allez réaliser la description de la carte postale affichée ci-dessus. Dans cette description, l’on retrouvera s’il vous plaît la phrase que vous venez de composer, en intégralité ou en morceaux éparpillés.

Atelier des Mots Parleurs au Rize, le 19 novembre 2015

Intime – Extime … Les boîtes à mémoire

Marie AUGER_Robe aux milliers de boutons

Dans le cadre de la Biennale Hors Normes (BHN 2015), l’Université Lyon3 accueille l’oeuvre de Marie Auger : à découvrir à la Manufacture des Tabacs (en BU) du 8 au 22 octobre 2015 !

En relation avec l’exposition « De fils en histoires« , ouvrez les boîtes à souvenirs de vos personnages.

Boîte à couture, boîte à bijoux, boîte à outils, boîtes à bonbons, à crayons, à musique, … pièce à pièce en surgit la mémoire abîmée ou retrouvée. Doucement suivez un à un ces fils pour tisser un pan de l’Histoire, ou d’une histoire.

Intime – Extime : voir le programme de la BHN

Atelier du 7 octobre 2015 à l’Université Jean Moulin Lyon 3

Léger comme un rythme

Le rythme avant le texte
Concevez qu’une ponctuation préexiste au texte, tout comme la métrique peut induire le poème – ou tel rythme, le rap, la valse ou le blues.

En huit mouvements (suivant la ponctuation indiquée ci-joint),  tentez de décrire la légèreté d’un objet ou d’une expérience.

Dis-moi dix mots !

Dis-moi 10 mots

Semaine de la langue française et de la francophonie (15-22 mars 2015)

Composer un texte où l’on retrouve l’un de ces mots, avec un sens qui n’appartient qu’à vous ! Le mot apparaîtra autant de fois que possible, en sorte que le lecteur en devinera progressivement la portée. Il ne saisira peut-être pas la signification précise du mot mais il la sentira…

 

« Quel arbre as-tu sur le dos ? »

DSC08280

Dessiner un arbre, de la main gauche et les yeux fermés (expérience proposée par  Muriel Ney à l’Atelier des Z’Arts Gris)

Ecrire – toujours les yeux fermés – où se situe  cet arbre en vous, dans quel endroit du corps ? Dans quel champ ou jardin et en quelle saison se trouve-t-il ? Décrire ses fleurs et ses fruits, le paysage alentour, les choses ou animaux qui l’habitent.

[Extrait à lire dans Beloved de Toni Morrison]



A la Une !

Contact